Équipe de France : et si c’était un problème de formation?

Pour la 4ème fois consécutive, la France et l’Uruguay se sont séparés sur un score nul et vierge.

Je ne reviendrai pas sur ce match ennuyeux au possible, tout juste « agrémenté » par les tentatives désespérées de Christian Jeanpierre pour obtenir le montant du transfert de Robin Van Persie vers Manchester United, officialisé en début de match par Arsène Wenger.

Ce qui me frappe, c’est que depuis 2010, et la reprise des Bleus par Laurent Blanc, nous avons toujours du mal à prendre le jeu à notre compte.

Nasri n’a pas le profil d’un vrai meneur, Valbuena non plus et Martin est encore trop tendre pour pouvoir assumer le jeu de la sélection. Quant à Yoann Gourcuff, le seul qui a un vrai profil de meneur de jeu, il a vécu une période 2010-2012 très difficile, marquée par un transfert vers l’Olympique Lyonnais dont il a eu du mal à justifier le montant, ainsi qu’un certain nombre de blessures et un isolement prononcé au sein de l’effectif Lyonnais.

Le manque de meneurs de jeu Français peut s’expliquer par les choix de formation qui ont été fait par la Fédération après la victoire en 1998-2000. C’est ce que Blanc pointait du doigt peu de temps après son arrivée à la tête de l’Équipe de France, de façon maladroite, mais toutefois avisée.

En effet, comment justifier que, dans une équipe qui veut se revendiquer une des meilleures formations du monde, il n’y ait qu’un seul joueur qui soit capable d’organiser les actions et apporter une cohérence au jeu des Bleus ?

L’Équipe de France peut aligner les milieux défensifs (Mavuba, M’Vila, Diarra, Diaby), les milieux gauches (Malouda, Ribéry), les milieux droits (Valbuena, Ménèz) et éventuellement les relayeurs (Cabaye, Nasri), mais ne dispose que d’un seul milieu pouvant accélerer le jeu, s’exposant ainsi à une blessure ou une méforme dudit joueur.

« Nous sommes 4, mais aucun d’entre nous ne sait comment accélérer le jeu… »

Laurent Blanc l’avait signalé, il faut réviser le système de formation « à la Française » pour que la sélection nationale puisse de nouveau briller au plus haut niveau. L’Allemagne a réussi ce virage, tout comme l’Espagne.

Les 3 dernières compétitions auxquelles elle a participé (Euro 2008 et 2012, et Coupe du Monde 2010) l’ont montré, la France doit se renouveller, au risque de continuer d’aller de déconvenues en désillusions.

Pour préparer au mieux l’Euro 2016, qui se jouera à la maison ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s